Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 00:26
 Et encore oui !!!

Notre journée à Paris fût belle sous le soleil. Et ouf ! L'échappée  belle !  On est passé entre deux tempêtes selon la météo.
Lever 5h30, départ 6h30 de notre chez nous, train 7h08, arrivée Paris 8h30.
Métro Châtelet 9h00. Nous avons de l'avance.
Ma petite famille est là à l'hôtel  Novotel des Halles. Ils sont au "p'tit déj" (comme aime me railller un de mes neveux sur  les contractions à la française). Ils ne viennent pas du bout du monde, non ! non !. Maintenant que les enfants sont grands et que les plus âgés d'entre eux sont partis vivre leur vie, nous avons moins d'occasions de nous voir (envie de voyages, d'ailleurs et de moments à nous).
Pourtant chaque fois, que l'une vient près de l'autre ; les soeurs font un petit effort tellement récompensé pour se voir rien qu'une journée... La photo de gauche à droite ( moi de dos, ma soeur, son mari puis les deux tantes de mon beau-frère) devant l'ancienne BN rue Vivienne.

Cette petite famille vit en Catalogne, en Espagne...

Les mêmes plus le doudou les yeux au sol, cour du palais royal...
Les familles éloignées connaissent toutes ces impressions... La ferveur des retrouvailles et la douleur des séparations...
Ce soir, c'est dans le métro, qu'on s'est dit au-revoir, j'ai repensé au temps des pleurs sur le quai d'une gare...
Arrêtons là les états d'âme !!
Demain, quelques photos parisiennes !!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Misstitch 31/03/2008 23:33

Oh ces séparations.... quelle déchirure....
Je ne sais pas comment tu les vis mais moi j'ai l'impression que plus je vieillis, plus elles sont douleureuses. Je supporte de moins en moins d'être coupée de ma famille.
Mes parents vieillisent et j'ai peur de ne pas avoir le temps de profiter d'eux. Le temps qui passe me fait peur car il nous rapproche de l'ultime au-revoir.
Punaise ! quelles sombres idées j'ai en ce moment.... J'ai l'âme morose alors que je devrais essayer de te faire oublier ces moments lourds en émotions. Pardon Maria...
En tout cas, j'attends tes photos avec impatience ! Tu m'as déjà fait découvrir quelques boutiques parisiennes lors de tes escapades alors j'attends de nouvelles merveilles !
Gros bisous